Vous êtes ici : Le monde du serpent, voici le plus gros site sur les serpents. » Fiches » La vipère aspic, Vipera aspis

La vipère aspic, Vipera aspis

Vipera aspis
Classe : Reptilia
Ordre : Squamata (Reptiles)
Famille : Viperidae
Genre : Vipera (Vipère)
Espèce : Vipera aspis
Nom commun : Vipère aspic

Nous allons vous présenter cette espèce dans différentes parties :

Description de la vipère aspicAire de répartitionHabitat de cette vipèreMode de vie de la vipère aspicProtection de Vipera aspisPhotos de vipères aspicVidéos de la vipère aspic

Description de Vipera aspis

La vipère aspic mesure en moyenne 70 cm de longueur mais certains spécimens atteignent les 100 cm. C’est un serpent au corps épais (contrairement aux couleuvres) que l’on identifie aisément par la forme plutôt triangulaire de sa tête avec un museau retroussé et des pupilles verticales. La queue est plutôt courte chez les femelles alors que chez les mâles elle est longue. Les écailles du corps montrent une arête longitudinale. Elle n’a pas de coloration type : sa couleur, la présence et la disposition des taches sont variables même si la forme la plus courante des taches représente une bande en zig-zag de couleur brun foncé à noir.

Comme les autres serpents du genre Vipera, la Vipera aspis est venimeuse. Elle possède des glandes à venin reliées à des crochets canaliculés qui permettent d’injecter le venin dans les tissus des proies. Au repos les crochets sont repliés vers l’arrière dans l’intérieur de la bouche.

Identification par les écailles de ce serpent de France

Concernant les écailles de la vipère aspic, on remarque que c’est un serpent ayant deux rangées de petites écailles (violet) entre l’oeil et les supra-labiales (gris), le dessus de la tête est constitué de petites écailles minuscules avec parfois une ou plusieurs grandes plaques irrégulières (orange).

Vipère aspic

Les différentes sous-espèces

Il existe 5 sous espèces :

- Vipera aspis aspis décrite par Linnaeus en 1758 et dont l’aire de répartition est principalement sur le territoire français mais aussi au sud de l’Allemagne ainsi qu’à l’ouest de la Suisse et au nord de l’Italie.

- Vipera aspis atra décrite par Meisner en 1820). On la retrouve en Suisse, au nord de l’Italie et au sud-est de la France.

- Vipera aspis francisciredi décrite pour la première fois par Laurenti en 1768. Elle ne vit qu’au centre de l’Italie.

- Vipera aspis hugyi décrite par Schinz en 1833 que l’on observe qu’au sud de l’Italie.

- Vipera aspis zinnikeri décrite plus récemment par Kramer en 1958 et dont l’aire de répartition est dans les Pyrénées (Gascogne, Andorre et Espagne).

Géographie vipère aspic

En rouge foncé nous avons Vipera aspis zinnikeri

En Rose clair, Vipera aspis aspis a la plus vaste aire de répartition

En Rose foncé, Vipera aspis atra

En orange, Nous retrouvons Vipera aspis francisciredi

En jaune, au sud de l’Italie, Vipera aspis hugyi

Zone de présence en France

La vipère aspic est présente dans de nombreuses régions françaises que nous allons énumérer : Aquitaine, Auvergne, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardennes, Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, Limousin, Midi-Pyrénées, PACA, Pays-de-Loire, Poitou-Charente et Rhône-Alpes. On note une présence localisée en région Ile-de-France et Lorraine et une très rare présence en Alsace et en Basse-Normandie.

Habitat de ce reptile

C’est un serpent que l’on rencontre sur les pentes des massifs à forte densité rocailleuse où elle trouvera à la fois des abris et des lieux propices à l’insolation. Il est possible aussi d’en observer sur les plaines près des endroits boisés ou des murailles de pierres. Bien qu’elle affectionne les zones sèches, il lui arrive très rarement, de plonger dans des cours d’eau lents.

vipère aspicVipera aspis zinnikeri

Comportement en mileu naturel

C’est un serpent plutôt diurne (c’est-à-dire qui vit le jour) mais il est parfois possible d’observer des individus au crépuscule voir même la nuit en fonction des conditions météorologiques. La vipère aspic tue ses proies (petits mammifères et oisillons) grâce à son venin qui est plus ou moins puissant en fonction des sous espèces. Vipera aspis zinnikeri a notamment un venin 4 fois plus puissant que les autres sous espèces.

C’est un serpent craintif qui cherchera par tous les moyens possible la fuite. Seulement si il se retrouve acculé quelque part, il va s’enrouler autour de lui-même ne laissant sortir que la tête et en sifflant. Cette posture lui permet de protéger son corps d’une potentielle attaque de l’agresseur et de lancer sa tête (principe du ressort) très rapidement. La plupart des morsures sont sans venin, en effet la vipère aspic n’injecte pas du venin dans chacune de ses morsures.

L’accouplement a lieu vers avril et mai, ce qui correspond à la sortie d’hibernation. Il est accompagné de combats entre les mâles. C’est une espèce vivipare, c’est à dire que les embryons se développent dans le corps de la femelle. La vipère aspic met au monde entre 5 et 15 juvéniles. A la naissance les serpenteaux mesurent 15 cm de long pour un poids de 4 grammes et s’alimenteront de lézards et de petits batraciens.

L’espérance de vie de l’espèce Vipera aspis est d’environ 17 ans et la maturité sexuelle arrive au bout de la quatrième année de vie.

Protection de la vipère aspic

La vipère aspic fait partie des espèces protégées sur l’ensemble du territoire métropolitain français. Il est totalement interdit de la capturer, de la blesser, la tuer, la déplacer ou de détruire sa ponte.

Les photos de la Vipère aspic

http://serpent.cheloniophilie.com/Photos/Vipera-aspis.php

Les vidéos de Vipera aspis

http://serpent.cheloniophilie.com/Videos/Vipera-aspis.php

Vipère aspic

Ajouter un commentaire à cet article

8 commentaires “La vipère aspic, Vipera aspis

  1. Cheloniophilie :

    Tout à fait, la vipère aspîc est venimeuse. Suivant la personne, cela peut être plus ou moins graves. Les cas d’envenimations mortelles par les vipères sont tout de même très rares.

  2. Thomas :

    Bonjour,

    j’espère ne pas me tromper d’@dresse que j’ai trouvé sur le site de la Société Herpétologique de France,j’habite le 56 limite 35 (56350 SAINT VINCENT SUR OUST proche de REDON), je me permets de vous demander votre aide..: je n’ai pas particulièrement peur des serpents hormis des vipères et ce midi je suis rentrée déjeuner à mon habitation (j’habite une maison de campagne en pinède surplombant la rivière Oust -site de l’Île aux Pies)et j’ai surpris un long serpent marbré noir et vert qui s’est enfui dans un trou de terre proche en limite de grillage séparatif avec ma voisine à deux mètres de l’entrée de ma maison.. ne sachant s’il s’agit d’une vipère aspic à laquelle il ressemble fortement compte tenu des marbrures corps et tête et la queue bien dessinée – désolée je n’ai pu voir ni ses pupilles ni la forme de la tête..)je n’ai eu d’autre réaction que de placer des pierres afin de boucher le trou car je suis de retour au travail de puis 13h00, mes deux minettes sont restées dehors et passent leur après-midi tout à côté du trou sur la terrasse avec gamelles d’eau et de croquettes..
    Depuis mon retour au bureau, j’ai appelé ma véto qui ne m’a pas vraiment rassurée car tant que l’on ne définit l’espèce du spécimen, on ne sait s’il y a danger ou pas..

    Je navigue de site en site et je n’ai pas trouvé réponse à ma question : le serpent est il enfermé dans son trou ainsi et que dois-je faire pour qu’il en sorte et s’en aille tout simplement ailleurs..?
    S’agit-il d’une galerie où il disposerait d’autres sortie toujours pour quitter je l’espère vite et loin le site?
    S’agit-il d’un nid avec risque de voir d’autres serpents en sortir..? Je n’ai trouvé aucune association de personnes en rapport avec les reptiles qui auraient pu me conseiller et/ou venir faire ce qu’il faut pour que l’occupant indésirable s’en aille..

    Je crains pour mes Minettes qui sont curieuses, au printemps l’une d’elles avait attrapé une femelle orvet que j’ai sauvée de justesse..

    Je vous remercie de toute l’attenteion que vous aurez le soin de prendre pour m’aider voire me réorienter vers la personne adéquate dans ce type de situation et compte tenu de ma localisation, je vous invite à me joindre plus simplement au 0630055761, ou à mon domicile 0299701139, mon @dresse personnelle est
    stimuliwonderland@live.fr

    Dans cette attente, je vous remercie par avance de votre aide précieuse,

    Bien cordialement,

    Carole Thomas
    16 Route de L’Île aux Pies
    56350 SAINT VINCENT SUR OUST

  3. trindade :

    Bonjour,
    je voudrais savoir si la morsure de la vipère aspic est dangereuse
    c est dangereux si on la prend a la main

  4. vincent :

    hier ma soeur a eux la désagréable surprise de tombée nez a nez avec un bébé aspic dans sont garage et ont habite en bretagne prés de rennes donc l aspic est aussi présent en bretagne

  5. Cheloniophilie :

    Bonjour,
    Tout d’abord beaucoup de gens confondent régulièrement vipère et couleuvre et l’identification est parfois un peu compliqué pour certains néophytes. En attendant si il s’agit bien d’une vipère, il faut simplement faire du bruit et ne pas mettre les doigts partout. Il faut savoir que la vipère cherche d’avantage à fuir plutot qu’à attaquer. Mais encore chacune de ses morsures n’est pas venimeuse (pourquoi perdre du précieux venin quand une morsure suffit à éloigner l’agresseur).
    Enfin en cas de morsure…direct le samu ou les urgences!

  6. Laëtitia :

    Bonsoir,
    Aujourd’hui, avec mes enfants, nous sommes « tombés » sur une vipère aspic dans un petit chemin tout près de la maison (nous habitons en Ardèche). J’ai très peur des serpents et je sais que c’est irraisonné, mais je me demandais quand même si ce type de vipère pouvait s’avérer être très dangereux pour mes enfants en cas de morçure (Ils sont âgés de 18 mois et 4 ans). On a regardé la vipère (à distance, jusqu’à ce qu’elle s’en aille) et j’ai expliqué à ma grande qu’il fallait bien qu’elle regarde où elle mettait les pieds, et qu’elle évite de tout ramasser en jetant ses mains en premier dans les herbes comme elle le fait tout le temps mais je suis un peu inquiète quand même !
    Merci d’avance !

  7. Cheloniophilie :

    Pardon pour le retard.
    La morsure a donné quoi ? Avez vous une photo de la morsure ?

  8. poindrelle :

    envoyer moi la largeur d’une morsure de serpent
    dans le midi pyrenée nous ne savons pas vraiment si c’est un serpent
    oui ou non mais la morsure fait 2 cm. au bras gauche nous voyons bien
    les 2 cros.

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site http://serpent.cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.