Vous êtes ici : Le monde du serpent, voici le plus gros site sur les serpents. » Photos » La couleuvre léopard, Zamenis situla (Utiger et al.)

La couleuvre léopard, Zamenis situla (Utiger et al.)

Couleuvre léopardZamenis situla est considérée comme la plus colorée au niveau des espèces européennes et c’est pour cette raison qu’on l’appelle la couleuvre léopard ou encore couleuvre léopardine. Jusqu’en 2002, elle faisait partie du genre Elaphe et portait le nom d’Elaphe situla.

Description de Zamenis situla

Cette couleuvre peut atteindre environ 90 à 110 cm de longueur à l’âge adulte même si la moyenne générale des spécimens en milieu naturel oscille entre 70 et 90 cm dont une douzaine de centimètres pour la queue. C’est un serpent fin, élancé ayant une petite tête qui se distingue mal du cou. Cette espèce a de grands yeux et contrairement aux vipères, ses pupilles sont rondes.

La teinte de son corps est particulièrement colorée et il existe de nombreuses variations suivant les différentes populations. La partie dorsale est beige à grise avec de nombreuses taches rouge, orange ou marron qui sont cerclées de noir. Les taches dorsales peuvent parfois se joindre et former deux fines bandes longitudinales (un peu comme la couleuvre à échelons adulte). Sur les parties latérales, les taches sont généralement plus petites et plus sombres voir totalement noires pour certains spécimens. La partie ventrale du corps est de couleur beige à blanc jaunâtre.

La tête a une coloration claire avec plusieurs taches noires dont une petite tache nasale, une bande transversale reliant les yeux (en forme de V) et une bande allant de la commissure de la bouche jusque au dessus et à l’arrière des yeux.

On note que cette espèce a des écailles lisses.

Elaphe situla Zamenis situla

Aire de répartition et habitat de la couleuvre léopard

On retrouve Zamenis situla au sud de l’Italie, en Sicile, sur l’île de Malte, dans les pays des Balkans (uniquement côte adriatique) en Grèce et dans différentes îles de la mer Egée (Syros, Milos, Andros, Kynthos, Paros, Seriphos, Thira, Tinos, Kea, Lesbos, Syphnos, Chios, Corfou, Samos), en Crète, en Bulgarie et en Ukraine (Crimée).

C’est une espèce qui apprécie les milieux secs et qui fréquente des habitats variés avec une préférence pour les tas de pierres, les vieux murs et les ruines.




Mode de vie de Zamenis situla

La couleuvre léopardine est un serpent diurne ou crépusculaire qui passe ses journées à alterner insolation, repos à l’ombre et chasse. Le régime alimentaire des adultes est composé de rongeurs, d’oiseaux, de lézards et parfois de petits serpents. Les juvéniles se nourrissent uniquement de petits lézards.

La méthode de chasse est relativement simple. La couleuvre léopard s’avance lentement afin de s’approcher au plus prés de l’objectif puis elle se plie en « S » pour faire comme un ressort afin de s’élancer le plus rapidement pour attraper sa proie. N’ayant pas de venin, elle tue ses proies par constriction en s’entourant autour de sa victime et en serrant pour qu’elle étouffe.

Couleuvre léopardineLa période des accouplements a lieu entre le mois de mai et le mois de juin. La parade amoureuse qui peut durer plusieurs heures peut parfois être interrompue par des combats entre les différents prétendants de la femelle. Après l’acte, le mâle abandonne la femelle.

C’est vers la fin du mois de juillet que la femelle va pondre 3 à 6 gros œufs oblongs de dimensions approximativement égales à 35-70 mm x 10-22 mm. La ponte se fait généralement dans un nid situer sous des pierres ou dans un petit terrier.

On note que c’est la seule espèce du genre Zamenis à faire si peu d’œufs dans une ponte.

C’est à partir de la fin du mois d’août et jusqu’à septembre que les petits couleuvreaux vont naître. A leur naissance les juvéniles mesurent entre 25 et 30 cm de longueur.

Dès le mois d’octobre et jusqu’au mois d’avril, Zamenis situla va hiberner.

Statut

C’est une espèce devenue rare qui est aujourd’hui protégée. Elle est en Annexe II de la convention de Berne ainsi qu’en Annexe II de la CEE.

serpent serpent léopard

Zamenis situlacouleuvre




Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

4 commentaires “La couleuvre léopard, Zamenis situla (Utiger et al.)”

  1. Cheloniophilie :

    Bonjour Marcel, mon mail est le suivant cheloniologue2004@yahoo.fr et je serai ravi d’avoir vos photos.

  2. Marcel Turrian :

    Couleuvre léopard rencontrée sur la côte croate prés de Crikvenica dans le nord. J’ai des photos. Où vous les envoyer?

  3. Cheloniophilie :

    Merci pour le complément d’information très instructif !!! Il est important d’avoir des témoignages de personnes comme vous afin de connaître d’avantage la vie de ces animaux.
    C’est un réel plaisir de vous lire !!! N’hésitez pas à m’envoyer des informations ou des corrections éventuelles par mail sur des espèces que vous connaissez … j’étudierai cela avec la plus grande attention ! 🙂

    Merci encore

  4. haller :

    bonjour. je confirme sa présence sur l’île de syros. une adulte morte il y a quelques années, et un couleuvreau hier, dans un bassin. l’adulte morte était une variation : pas de taches, mais des lignes. comme la léopard fréquente aussi, hélas, les mêmes lieux que l’ammodyte, les gens ne cherchent pas à savoir si c’est vipère ou couleuvre et tuent en poussant des cris…

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site https://serpent.cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.