Classification

Classe : reptiles
Ordre : squamates
Sous-ordre : serpents
Famille : Colubridés
Sous-famille : colubrinés
Genre : Lampropeltis
Espèce : Lampropeltis triangulum


Couleuvre tachetée

Photo du serpent laitier de l’Est (Lampropeltis triangulum)

Autres noms : serpent de lait, faux-corail, couleuvre tachetée, Milksnake. Son surnom de faux-corail provient de ses bandes colorées qui imitent à la perfection celles du serpent corail (Micrurus fulvius), d’où le risque de confusion. Micrurus fulvius fait partie des serpents venimeux les plus dangereux, ce qui n’est pas le cas de Lampropeltis triangulum.

Description du serpent de lait

Lampropeltis triangulum est un serpent très coloré. Son corps varie du crème au gris en passant par le beige, avec une alternance de bandes de couleur variant du blanc au rouge en passant par le jaune, l’ocre, ou l’orange.

Ses couleurs peuvent varier selon sa sous-espèce et sa zone de répartition géographique. Il existe 25 sous-espèces connues.

La sous-espèce qui possède la robe la plus éclatante est Lampropeltis triangulum hondurensis.

A taille adulte, ce serpent mesure en moyenne 0,80 m à 1 m (il peut mesurer de 0,6 m à 1,80 m, selon sa sous-espèce). Il possède 19 à 23 rangées d’écailles.

Répartition et habitat de ce reptile dans la nature

On retrouve le serpent de lait du Sud du Québec à l’équateur, en passant par les Etat-Unis et les zones arides du Mexique.

La zone de distribution géographique de Lampropeltis triangulum étant très étendue, sa niche écologique est très variée. On le retrouve dans les zones boisées (forêts de conifères et de feuillus), mais également dans les prairies sèches ou humides, les marais, les savanes, les collines rocheuses, ou les zones plus arides d’Amérique centrale. On le rencontre également dans les zones agricoles et les banlieues. On le trouve aussi bien en moyenne altitude qu’en plaine, le plus souvent en zones tempérées et terrestres.

Dans les zones habitées, on le rencontre souvent aux abords ou à l’intérieur des granges, qui offrent ombre et fraîcheur et constituent également un bon garde-manger (présence de rongeurs).

Couleuvre faux-corail

Photo de la couleuvre faux-corail en captivité

Couleuvre faux-corail

Photo de la couleuvre tachetée en milieu naturel

Mœurs et mode de vie de Lampropeltis triangulum

Notons que Lampropeltis triangulum est ophiophage (il mange d’autres serpents) et qu’il n’hésite pas à s’attaquer à des serpents venimeux. C’est un constrictor, ce qui signifie qu’il tue ses proies en les étouffant avant de les manger.

Espérance de vie : une quinzaine d’années en milieu naturel.

Ce serpent est solitaire (sauf période d’hibernation), nocturne et terrestre.

Prédation : Lampropeltis triangulum est une proie privilégiée pour les ratons laveurs, les mouffettes, les renards et les coyotes. Quand il se sent menacé il fait vibrer sa queue à la manière du serpent à sonnette. Il peut également se protéger par mimétisme de serpents venimeux (Micrurus fulvius).

Reproduction du serpent de lait

Lampropeltis triangulum est Ovipare. La période de reproduction intervient au printemps.

La ponte a généralement lieu aux mois de juin et juillet. Les lieux de nidification sont chauds et humides. Les œufs (de 2 à 12 en moyenne) sont de forme elliptique. Le temps d’incubation in natura est de 29 à 39 jours. L’éclosion a lieu en août-septembre. Les nouveaux-nés mesurent entre 14 et 28 cm de long.

Alimentation de cet ophidien

Dans la nature, Lampropeltis triangulum est essentiellement carnivore et se nourrit de lézards, limaces, grillons, vers de terre, oiseaux (et oeufs), petits mammifères (campagnols, souris, rats), poissons, autres serpents, et amphibiens. Lampropeltis ssp affectionne particulièrement les crotalidés.

Serpent de lait

Photo d’un spécimen Lampropeltis triangulum