Vous êtes ici : Le monde du serpent, voici le plus gros site sur les serpents. » Fiches » La vipère de Séoane, Vipera seoanei

La vipère de Séoane, Vipera seoanei

Vipera seoanei
Classe : Reptilia
Ordre : Squamata (Reptiles)
Famille : Viperidae
Genre : Vipera (Vipère)
Espèce : Vipera seoanei
Nom commun : Vipère de Séoane

Description de Vipera seoanei

La vipère de Séoane mesure entre 50 à 70 cm de long à l’âge adulte pour un poids moyen variant de 60g à 90g. C’est un superbe serpent au corps épais ressemblant très fortement à la sous espèce Vipera aspis zinnikeri. Sa tête est de forme triangulaire mais moins large que pour les autres vipères de France. Ses pupilles sont verticales. La queue est plus courte chez les femelles alors que pour les mâles elle est longue.

Le haut de son corps est couvert d’un motif foncé représentant une bande en zigzag sur un fond marron à beige. Sur les flancs on observe des tâches sombres irrégulières. En ce qui concerne le ventre, il est foncé avec des petits points blancs comme sur la photo.

Il est très courant de rencontrer des individus mélaminés, c’est-à-dire ayant une teinte noire ou très foncée sur tout le corps.

Vipera seoanei est une espèce de serpents venimeux ; elle possède des glandes à venin reliées à des crochets canaliculés lui permettant d’injecter le venin dans les tissus de ses proies. Au repos les crochets sont repliés vers l’arrière dans l’intérieur de la bouche. Il est important de rappeler que lorsqu’elle se sent menacée et qu’elle mord son agresseur, la vipère de Séoane n’injecte pas automatiquement son venin. Il est d’ailleurs plutôt rare que cela arrive car elle préfère le garder pour chasser.




Identification par les écailles de ce serpent

Concernant les écailles de la vipère de Séoane, on remarque que c’est un serpent ayant une rangée de petites écailles (bleu clair) entre l’oeil et les supra-labiales, le dessus de la tête est constitué d’une plaque frontale entière ou divisée (vert foncé) et de pariétales généralement divisées (violet).

Vipère de Séoane

Vipère de SeoaneVipera seoanei

Sous espèces de vipère de Séoane

Deux sous espèces sont actuellement reconnues :

Vipera seoanei seoanei (Lataste, 1879) que l’on observe dans toute la partie nord de la péninsule Ibérique (Nord du Portugal et de l’Espagne ainsi que l’extrême Sud Ouest de la France).

Vipera seoanei cantabrica (Brana & Bas, 1983) que l’on rencontre dans une région bien précise au Nord de l’Espagne (la Cantabrie) et à une altitude élevée.

Habitat de cette espèce

On retrouve cette espèce dans les landes et autres lieux partiellement boisés où l’on retrouve chaleur et humidité mais elle apprécie tout autant les prairies car le terrain de chasse y est propice (forte densité de rongeurs).

Vipère serpent

Comportement en milieu naturel

C’est un serpent diurne (c’est-à-dire qui vit le jour) mais il est parfois possible d’observer des individus la nuit si les conditions météorologiques sont favorable. La vipère de Séoane tue ses proies (petits mammifères) grâce à son venin.

C’est un serpent plutôt craintif qui opte d’avantage pour la fuite. S’il se retrouve acculé dans un coin, il va s’enrouler autour de lui-même ne laissant sortir que la tête tout en sifflant. Cette posture permet de protéger le corps d’une attaque de l’agresseur et de projeter sa tête (comme un ressort) très rapidement.

L’accouplement a lieu vers avril, ce qui correspond à la sortie d’hibernation. Le mâle sortira en premier de son repos hivernal puis 2 à 3 semaines plus tard les femelles se réveilleront. La vipère de Séoane est une espèce vivipare, c’est-à-dire qu’elle ne pond pas des oeufs mais que les petits vont naître déjà formés directement dans une poche. Durant tout l’été les femelles gestantes vont se cantonner dans des endroits favorables au niveau thermique pour le développement des embryons. Deux à trois mois plus tard, 7 à 8 de serpenteaux naissent et mesurent 15 cm de long pour un poids variant de 3 à 4 grammes (alimentation des jeunes composée de lézards et amphibiens).

L’espérance de vie de l’espèce Vipera seoanei est d’environ 15 ans. La maturité sexuelle arrive au bout de la troisième année de vie pour les mâles et au bout de 5 ans pour les femelles.




Protection de ce reptile

La vipère de Séoane fait partie des espèces protégées sur l’ensemble du territoire métropolitain français. Il est totalement interdit de la capturer, de la blesser, la tuer, la déplacer ou de détruire sa ponte.

Les photos de la vipère de Séoane

https://serpent.cheloniophilie.com/Photos/Vipera-seoanei.php

Les vidéos de Vipera seoanei

https://serpent.cheloniophilie.com/Videos/Vipera-seoanei.php

Illustration écaillure : Livre “Tous les serpents de France” de G. Naulleau, 1987

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

Un commentaire “La vipère de Séoane, Vipera seoanei

  1. lou :

    magnifique cette vipere est trop belle

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site https://serpent.cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.