Vous êtes ici : Le monde du serpent, voici le plus gros site sur les serpents. » Fiches » La vipère d’Orsini, Vipera ursinii

La vipère d’Orsini, Vipera ursinii

Vipère orsini
Classe : Reptilia
Ordre : Squamata (Reptiles)
Famille : Viperidae
Genre : Vipera (Vipère)
Espèce : Vipera ursinii
Nom commun : Vipère d’Orsini

Description de ce serpent de France

La vipère d’Orsini est un petit serpent qui mesure en moyenne 40 cm à 50 cm de longueur. C’est un serpent au corps trapu comportant une tête plutôt large en forme de triangle. Son museau est arrondi contrairement à sa cousine la vipère aspic qui a un museau plutôt recourbé. Comme tous les vipéridés, ses pupilles sont verticales. Ses écailles sont bombées (carénées) ce qui lui donne souvent un aspect luisant. On peut noter aussi la présence d’une bande sombre partant de la supra oculaire (derrière l’oeil) jusqu’à l’angle de la bouche.

Le haut de son corps est composé de taches de couleur foncée qui souvent se réunissent pour former une bande en zigzag sur un fond gris clair, brun pâle voir même olivâtre. Les côtés ont une teinte grise, noire ou brune et certains spécimens sont parfois uniquement bruns. Généralement les femelles sont plus foncées que les mâles. Le long des flancs, on observe deux ou trois séries de taches brunes ou noires. Le ventre est foncé alors que le dessous de la tête est plutôt blanc jaunâtre avec rarement des petites taches noires.

Timbre vipèreVipera ursinii est venimeuse, elle possède des glandes à venin reliées à des crochets canaliculés longs d’environ 3 mm qui permettent d’injecter le venin dans les tissus des proies. Au repos les crochets sont repliés vers l’arrière dans l’intérieur de la bouche. Il est important de rappeler que c’est un serpent très craintif et qui tentera plutôt de fuir. Son venin n’est pas très puissant et il est considéré comme le moins dangereux des vipères d’Europe.

Identification par les écailles de Vipera ursinii

Concernant les écailles de la vipère d’Orsini, on remarque que c’est un serpent ayant une rangée de petites écailles (vert clair) entre l’oeil et les supra-labiales (gris), généralement il n’a qu’une seule écaille apicale (beige) en arrière de la rostrale (bleu foncé) cependant il peut parfois en avoir deux comme chez la vipère péliade. On note qu’il y a sur le schéma une seule plaque céphalique (violet) mais qui peut être au nombre de trois chez certains spécimens.

Vipère orsini




Les sous espèces de la vipère d’Orsini

Il existe plusieurs sous espèces de vipères d’Orsini seulement les scientifiques n’arrivent pas encore à se mettre d’accord. En utilisant mes sources je dirai qu’il y en a 5 :

– V. u. ursinii décrite par Bonaparte en 1835 et que l’on retrouve en France ainsi qu’en Italie.

– V. u. graeca décrite par Nilson et Andrén en 1988 et que l’on retrouve en Grèce.

– V. u. rakosiensis décrite par Méhely en 1893 et que l’on retrouve en Hongrie, Croatie et Roumanie.

– V. u. macrops décrite par Bolkay en 1924 et dont l’air de répartition s’étend entre Vipera ursini rakosiensis et Vipera ursinii ursinii soit, à l’ouest des pays des Balkans.

– V. u. moldavica décrite par Nilson, Andrén & Joger en 1993 que l’on peut observer en Roumanie.

Anciennement on pouvait éventuellement parler d’une sous espèce Vipera ursinii renardi mais qui est passé au rang d’espèce Vipera renardi.

Vipera ursinii

Habitat en milieu naturel

Selon les régions, on peut retrouver cette espèce soit dans les prairies marécageuses, soit en montagne entre 900 et 2500m comme en France. C’est un serpent que l’on observe sur les pentes des massifs à forte densité rocailleuse où il trouvera à la fois des abris et des lieux propices à l’insolation.

Comportement de ce reptile

C’est un serpent diurne (c’est-à-dire qui vit le jour). La vipère d’Orsini ne tue pas ses proies (petits rongeurs et lézards, grenouilles et insectes) avec son venin mais les avale directement vivantes.

Au printemps, le mâle sortira en premier d’hibernation puis 2 à 3 semaines plus tard les femelles se réveilleront. L’accouplement a lieu vers Avril / Mai et les mâles partent en quête des femelles et les repèrent grâce à leur odeur. Vipera ursinii est une espèce vivipare (c’est-à-dire qui met directement bas des vipéreaux déjà formés). C’est au mois d’Août que les serpenteaux naissent. Il peut y en avoir de 6 à 25 selon l’âge de la femelle. A leur naissance ils mesurent 15 à 18 cm de longueur.




Protection de reptile

La vipère d’Orsini fait partie des espèces protégées sur l’ensemble du territoire métropolitain français. Il est totalement interdit de la capturer, de la blesser, la tuer, la déplacer ou de détruire sa ponte.

Les photos de la vipère d’Orsini

https://serpent.cheloniophilie.com/Photos/Vipera-ursinii.php

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

3 commentaires “La vipère d’Orsini, Vipera ursinii

  1. Bruno G :

    Bonjour,
    Nous n’avons pas de vipère d’orsini sur Toulon 🙂

  2. elsensohn :

    j en ai trouve une cette semaine sous mon container a poubelle pres de toulon
    je n ose plus deplacer le container qui est sut ma terasse

  3. Bergé :

    Comment peut-on les distinguer?
    Est-ce qu’elle mord si on lui passe à côté?

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site https://serpent.cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.