Vipera aspis aspis

Photo d’une vipère aspic du Jura

Classe : Reptilia
Ordre : Squamata (Reptiles)
Famille : Viperidae
Genre : Vipera (Vipère)
Espèce : Vipera aspis
Nom commun : Vipère aspic


Nous allons vous présenter cette espèce dans différentes parties :

Description de la vipère aspicAire de répartitionHabitat de cette vipèreMode de vie de la vipère aspicProtection de Vipera aspisPhotos de vipères aspic

Description de Vipera aspis

La vipère aspic mesure en moyenne 70 cm de longueur mais certains spécimens atteignent les 100 cm. C’est un serpent au corps épais (contrairement aux couleuvres) que l’on identifie aisément par la forme plutôt triangulaire de sa tête avec un museau retroussé et des pupilles verticales. La queue est plutôt courte chez les femelles alors que chez les mâles elle est longue. Les écailles du corps montrent une arête longitudinale. Elle n’a pas de coloration type : sa couleur, la présence et la disposition des taches sont variables même si la forme la plus courante des taches représente une bande en zig-zag de couleur brun foncé à noir.

Comme les autres serpents du genre Vipera, la Vipera aspis est venimeuse. Elle possède des glandes à venin reliées à des crochets canaliculés qui permettent d’injecter le venin dans les tissus des proies. Au repos les crochets sont repliés vers l’arrière dans l’intérieur de la bouche.

Identification par les écailles de ce serpent de France

Concernant les écailles de la vipère aspic, on remarque que c’est un serpent ayant deux rangées de petites écailles (violet) entre l’œil et les supra-labiales (gris), le dessus de la tête est constitué de petites écailles minuscules avec parfois une ou plusieurs grandes plaques irrégulières (orange).

Tête vipère aspic

Détails des écailles de la tête de la vipère aspic

Les différentes sous-espèces

Il existe 5 sous espèces :

Vipera aspis aspis décrite par Linnaeus en 1758 et dont l’aire de répartition est principalement sur le territoire français mais aussi au sud de l’Allemagne ainsi qu’à l’ouest de la Suisse et au nord de l’Italie.

Vipera aspis atra décrite par Meisner en 1820). On la retrouve en Suisse, au nord de l’Italie et au sud-est de la France.

Vipera aspis francisciredi décrite pour la première fois par Laurenti en 1768. Elle ne vit qu’au centre de l’Italie.

Vipera aspis hugyi décrite par Schinz en 1833 que l’on observe qu’au sud de l’Italie.

Géographie vipère aspic

Aire de répartition de la vipère aspic

Vipera aspis zinnikeri décrite plus récemment par Kramer en 1958 et dont l’aire de répartition est dans les Pyrénées (Gascogne, Andorre et Espagne).

En rouge foncé nous avons Vipera aspis zinnikeri

En Rose clair, Vipera aspis aspis a la plus vaste aire de répartition

En Rose foncé, Vipera aspis atra

En orange, Nous retrouvons Vipera aspis francisciredi

En jaune, au sud de l’Italie, Vipera aspis hugyi

Zone de présence en France

La vipère aspic est présente dans de nombreuses régions françaises que nous allons énumérer : Aquitaine, Auvergne, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardennes, Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, Limousin, Midi-Pyrénées, PACA, Pays-de-Loire, Poitou-Charente et Rhône-Alpes. On note une présence localisée en région Île-de-France et Lorraine et une très rare présence en Alsace et en Basse-Normandie.

Habitat de ce reptile

C’est un serpent que l’on rencontre sur les pentes des massifs à forte densité rocailleuse où elle trouvera à la fois des abris et des lieux propices à l’insolation. Il est possible aussi d’en observer sur les plaines près des endroits boisés ou des murailles de pierres. Bien qu’elle affectionne les zones sèches, il lui arrive très rarement, de plonger dans des cours d’eau lents.

Vipère de Zinniker

Photo de la vipère aspic de Zinniker en milieu naturel

Comportement en mileu naturel

C’est un serpent plutôt diurne (c’est-à-dire qui vit le jour) mais il est parfois possible d’observer des individus au crépuscule voir même la nuit en fonction des conditions météorologiques. La vipère aspic tue ses proies (petits mammifères et oisillons) grâce à son venin qui est plus ou moins puissant en fonction des sous espèces. Vipera aspis zinnikeri a notamment un venin 4 fois plus puissant que les autres sous espèces.

C’est un serpent craintif qui cherchera par tous les moyens possible la fuite. Seulement si il se retrouve acculé quelque part, il va s’enrouler autour de lui-même ne laissant sortir que la tête et en sifflant. Cette posture lui permet de protéger son corps d’une potentielle attaque de l’agresseur et de lancer sa tête (principe du ressort) très rapidement. La plupart des morsures sont sans venin, en effet la vipère aspic n’injecte pas du venin dans chacune de ses morsures.

L’accouplement a lieu vers avril et mai, ce qui correspond à la sortie d’hibernation. Il est accompagné de combats entre les mâles. C’est une espèce vivipare, c’est à dire que les embryons se développent dans le corps de la femelle. La vipère aspic met au monde entre 5 et 15 juvéniles. A la naissance les serpenteaux mesurent 15 cm de long pour un poids de 4 grammes et s’alimenteront de lézards et de petits batraciens.

L’espérance de vie de l’espèce Vipera aspis est d’environ 17 ans et la maturité sexuelle arrive au bout de la quatrième année de vie.

Protection de la vipère aspic

La vipère aspic fait partie des espèces protégées sur l’ensemble du territoire métropolitain français. Il est totalement interdit de la capturer, de la blesser, la tuer, la déplacer ou de détruire sa ponte.

Les photos de la Vipère aspic

https://serpent.cheloniophilie.com/Photos/Vipera-aspis.php

Accouplement vipère

Photo d’un couple de vipère aspic du Jura